Les archive pour la catégorie : 'Revue de presse'

16
octobre 2014
Quand un perroquet fait une fugue, ne jamais désespérer…

Paru dans Histoires vécues & Revue de presse |

Nigel n’est pas un perroquet comme les autres.
Ce gris du Gabon avait fugué en 2010 de chez son propriétaire en Californie.
Quatre ans plus tard, il est de retour chez son propriétaire.
Mais étrangement, alors qu’il parlait anglais avant son départ, il parle depuis son retour, espagnol.
Que s’est-il passé durant les quatre dernières années ? C’est la question qui taraude désormais, Darren Chick, un habitant de la ville de Torrance en Californie. La semaine dernière, ce dernier a en effet connu un évènement inattendu : il a retrouvé son perroquet, Nigel qui avait disparu du jour au lendemain en 2010. L’oiseau, un gris du Gabon (Psittacus erithacus) a été retrouvé et ramené à son propriétaire mais quelque chose avait changé à son retour. Oiseau perdu C’est Teresa Micco, une vétérinaire qui a recueilli ce perroquet. Alors qu’elle avait déposé une annonce pour retrouver son propre gris du Gabon, Benjamin, elle a été contactée par les propriétaires d’un centre de soins pour chien, Happy Tails Dog Spa, basé à Torrance.
Ces derniers pensaient avoir retrouvé l’oiseau. « J’ai entendu quelqu’un siffler et dire ‘Hello ? Hello ?' », a raconté la propriétaire.
« J’ai ouvert la porte mais je n’ai rien vu ».
Quand cela s’est reproduit, elle est à nouveau sortie et a aperçu le perroquet. Amusée et bluffée par la qualité de ses imitations, elle s’est rapidement attachée à l’oiseau. « C’était un animal joyeux. Il chantait et parlait sans s’arrêter… Il aboyait comme un chien. Je suis originaire de Panama et il disait « que se passe t-il ? » en espagnol », a t-elle ajouté. Mais cette dernière savait qu’il devait appartenir à quelqu’un.
Elle a donc tenté de remonter la piste de son propriétaire et est tombé sur l’annonce de Teresa Micco. Malheureusement, si les deux gris du Gabon se ressemblaient fortement, une analyse de la puce de l’oiseau a permis de démontrer qu’il ne s’agissait pas de Benjamin. Bien que déçue, Teresa a continué les recherches pour trouver le vrai propriétaire.
Des retrouvailles inattendues Elle a ainsi réussi à remonter jusqu’à une animalerie à Torrance qui avait par chance garder trace de la vente de l’oiseau. Comme le téléphone du propriétaire ne répondait pas, Teresa Micco a déci dé de s’y rendre. « Je suis allée chez lui, j’ai toqué » a-t-elle expliqué au Daily Breeze. « Je me suis présentée et j’ai demandé: « Avez-vous perdu un oiseau? ». Il a d’abord dit « non », mais je crois qu’il pensait que je voulais dire récemment ». Quand la femme a évoqué le gris du Gabon, Darren Chick a très vite réalisé que son animal de compagnie était revenu. « Il va très bien », a-t-il confié au journal, « C’est bizarre, mais j’ai su que c’était lui à la minute où je l’ai vu ».
Un petit détail a cependant changé, puisque Nigel a troqué l’anglais et son accent britannique pour parler espagnol. Il passe désormais son temps à réclamer un certain « Larry ». Toutefois, il est probable que Darren ne sache jamais où le perroquet a passé les quatre dernières années.
Probablement dans une autre famille, puisque né encaptivité, l’oiseau ne peut pas survivre par lui-même en pleine nature. Le Perroquet jaco ou gris du Gabon est la seule espèce du genre Psittacus. C’est le meilleur parleur parmi les perroquets et l’un des plus vendus dans le monde. Pesant environ 500 grammes, le gris du Gabon peut mesurer entre 35 et 42 centimètres. Il se nourrit de graines dans les forêts et les plantations. A l’état sauvage, il vit en groupe de plusieurs centaines d’individus. Le nombre de Gris du Gabon est actuellement en régression à cause du déboisement et du négoce. 360.000 individus ont été exportés entre 1994 et 2003, destinés à l’Europe pour 80% d’entre eux.

En savoir plus: http://www.maxisciences.com/perroquet/l-039-etonnante-histoire-de-nigel-le-perroquet-polyglotte-qui-a-disparu-pendant-4-ans_art33661.html
Copyright © Gentside Découverte

Aucun commentaire »